Truc quinoa-kasha

Mon dernier article remonte à quelques mois. Qu’est-ce que je faisait pendant ce temps là ? Je testais les recettes de « Secrets d’endurance » des Berg* !

 

En moyenne, les gens font 3 recettes par livre de cuisine acheté… Mais comme le livre m’a été prêté, je me suis efforcée de faire le maximum de recettes assez vite (j’ai quand même gardé le livre longtemps… merci aux prêteurs pour leur patience !). Je les trouve presque toutes délicieuses !

A noter en particulier le surprenant gâteau banane/haricots blanc, les « lunes » pruneaux chocolat et… l’Ultratrail alpin : une recette très simple à base de kasha (sarrasin grillé) ni cuit, ni mixé, ni même germé. Au début, dubitative, je n’ai fait que la moitié des proportions. Mais finalement c’est très bon ! Un goût et une texture inhabituelle : à la fois fondant et croustillant.
Très simple et rapide à faire (la veille), on peut varier les ingrédients pour varier les goûts. Je vous présente une version miel/sésame noir : 2 goûts que j’adore mélanger.

Ingrédients :
– 2 c.s. de miel
– 2 c.s. de purée de sésame noir
– 30g de kasha
– 10g de quinoa soufflé

La recette

022_kasha-quinoa1

Mélanger le kasha et le quinoa soufflé. Mettre du papier sulfurisé dans un petit moule (environ 10×10 cm) de façon à ce qu’il tapisse le fond et qu’il puisse recouvrir la préparation.

 

Dans une casserole, chauffer doucement le miel et la purée de sésame pour les faire fondre.

022_kasha-quinoa2

Hors du feu, ajouter le quinoa et le kasha. Mélanger rapidement.

Verser la préparation dans le moule. Recouvrir de papier sulfurisé et presser le tout. Laisser refroidir puis mettre au frigo une nuit.

Vous pouvez éventuellement couper des petits bouts de cette barre à emballer individuellement mais une grande barre où tout le monde se sert, ça fonctionne aussi.

 

Bon ap’

 

 

* et mon déshydrateur tout neuf, je vous en reparle bientôt !

LA barre de céréale

J’ai cherché longtemps une recette de barre de céréale qui tienne la route, qui ne soit pas trop sucrée, qui ne tombe pas en miettes au premier choc, qui se conserve et qui ne soit pas trop longue à préparer… Tout le dilemme est que ce qui fait que la barre se tiens, c’est le sucre. J’ai fini par trouver LA recette de barre de céréale idéale. Très gourmande, un brin régressive elle ne tombe pas en miettes et ne se cuit pas. Et tout ceci grâce à un ingrédient magique : le chamallow !! Ben oui je n’ai pas trouvé la recette sur des blogs de cuisine bio ou de sportifs ou de personnes branchées diététique, elle vient – presque – tout droit du site canadien d’une grande marque de céréales… Depuis j’ai aussi trouvé d’autres recettes intéressantes mais celle-ci reste ma préférée et celle de mes co-randonneurs aussi !

La tasse virgule cinq d’ingrédients peut varier mais après plusieurs tests, je trouve que les meilleurs résultats sont obtenus avec :
– du chocolat noir parce que le chocolat c’est vraiment très bon, surtout le couverture 70% de chez Biocoop (celui qui s’achète au poids) et que ça aide à « solidifier » la barre sans sucre
– des graines (noix ou petites graines type sésame) plutôt que les fruits sec : là encore, on évite du sucre et nous avons déjà assez de moelleux avec les chamallows

Ingrédients :
– 150g de chamallows (il me semble que ceux de la marque la plus connue sont moins sucrés que ceux de toutes les couleurs)
– 2 tasses de corn flakes
– 1,5 tasse d’ingrédients au choix, mon dosage préféré : 1/2 de chocolat, 1/2 d’amandes grossièrement hachées, 1/2 tasse de sésame blond toasté
– 2 c. à soupe d’huile neutre

ChocolatPréparer les ingrédients : couper le chocolat en grosses pépites, toaster le sésame, hacher les amandes ou noix…

chamallowDans un grand récipient, faire fondre les chamallows avec l’huile à feu doux. Remuer de temps en temps.

Passer un moule rectangulaire sous l’eau, l’égoutter sans le sécher.

Lorsque les chamallows sont fondus (texture homogène), couper le feu, ajouter tous les autres ingrédients et remuer pour bien mélanger l’ensemble (à faire le plus rapidement possible pour que les chamallows ne durcissent pas et que le chocolat ne fonde pas complétement). Puis verser dans le moule. Mouillez-vous les mains et tassez bien le mélange.

Mettre au réfrigérateur quelques heures. Lorsque c’est froid, couper des rectangles que vous pouvez soit emballer individuellement dans du papier alimentaire soit tous dans une même boîte hermétique. Je pense que ça se conserve au minimum une semaine voir beaucoup plus vu les ingrédients mais je n’ai jamais réussit à les garder plus de 3 jours pour vérifier !

Bon ap’

Ha oui j’oubliais, vous êtes entrain de me maudire parce que votre casserole à l’air foutue… mais elle n’en a que l’air ! Vous pouvez dans un premier temps la faire réchauffer pour enlever un peu de ce qui est collé puis vous faites tremper une nuit et après ça part tout seul !

Menu du jour : pâté aux noix et barres de céréale

Alors pour la lonnngue ballade de dimanche, j’avais :
– du « pâté » végétal noix/tournesol qui ressemble a un vrai pâté
– des mini-galettes de sarrasin
– des olives fourrées aux poivrons
– du jambon blanc
– des bâtonnets de concombre (vous pouvez noter sur la photo que j’ai zappé de prendre un mini pot de vinaigrette)
– un fruit
– des barres de céréales choco-amande-sésame. Hummm je les adores celles là et comme je suis sympa, je vais vous donner la recette… dans quelques jours !

Les plus du pique-nique :
– les galettes de sarrasin maison sorties du congel : pratique, sans gluten ni lait et nourrissant, ça change des galettes de riz !
– un assez bon équilibre produits frais/produits nourrissants

Les moins :
– il m’aurait fallu un tout petit peu plus (fruits secs, chocolat…) pour cette balade de 9h : ça m’aide a avancer de savoir qu’il me reste un truc bon dans le sac ! (je précise que je n’ai pas mangé toutes les barres de céréales toute seule, c’est bien sûr quelque chose que j’amène pour le partager !)
– le fruit : j’ai pris une pêche, c’est très nul puisque je ne supporte pas de manger la peau, on a autre chose à faire en pique-nique que d’éplucher un fruit !